Archive pour Actualité

Bonne année 2019 de la Fondation des Générations Futures


Rapport d’activités 2017-2018 : nous découvrir en 40 pages
Bonne lecture


Future Generations Summit : les images 
Retour en images

La parole aux médias
Les parutions


Zero Waste Student Challenge : rappel !
Je participe

SAVE THE DATE HERA Awards 2019 :
9 mai, Université Saint-Louis
Les Awards

A Savoir





Merci

Divers soutiens

Agenda

 

Journée mondiale du braille

04 Janvier 2019 :
Journée mondiale du braille
« Le braille a des avantages, pourquoi s’en priver ? » (Alexandre Wespes, avocat et
malvoyant).
Le 04 janvier est la Journée mondiale du braille. A cette occasion, la Ligue
Braille rappelle l’importance de ce système d’écriture.
Lors de cette journée festive, Manneken-Pis revêtira son tablier d’écolier
aveugle et portera ses lunettes noires toute la journée.
Le braille, contrairement à ce qu’on pourrait penser, n’est pas une langue mais un
système d’écriture en six points de relief inventé par Louis Braille. Unique et inégalé,
il permet aux personnes aveugles et malvoyantes de s’ouvrir au monde.
En effet, la maîtrise de l’écriture et de l’orthographe ainsi que l’accès à l’information
développent l’autonomie. De plus, le braille reste toujours d’actualité car il évolue
avec les outils de communication et la technologie.
Alexandre trouvait le braille inutile et dépassé. Lors d’une discussion avec son
employeur sur ses méthodes de travail, il se rend compte qu’il n’a pas exploré toutes
les possibilités offertes par l’utilisation du braille. Il décide donc de l’apprendre.
Alexandre le trouve, au final, très pratique : « J’ai testé un système de preneur de
note avec barrette braille compatible avec l’iPhone et ça m’a convaincu. »
C’est avec grand plaisir qu’il dit adieu aux plaidoiries à apprendre par cœur.
Pour la Journée mondiale du braille, Manneken-Pis se transforme en Louis Braille
avec son chien-guide. Un clin d’œil sympathique qui ne manquera pas d’interpeller
les passants ! Il s’agit d’ailleurs cette année du 210e anniversaire de la naissance de
Louis Braille, un homme incroyable qui s’est battu pour pouvoir communiquer avec le
monde qui l’entoure. La Ligue Braille fête cette journée extraordinaire en proposant
au grand public d’envoyer ses vœux en braille via le site https://message.braille.be/fr/
¨bonne année

 

Suivez nos actualités via :
Facebook : www.facebook.com/liguebraille
Twitter : https://twitter.com/liguebraille
Contact presse :
Déborah Deseck
0492 80 06 92 – deborah.deseck@braille.be

Pika : le chien-guide officiel de Betty

Le mardi 9 octobre, nous avons officiellement certifié un nouveau duo : Betty et Pika. Le trajet de certification nous a conduits dans les rues de Couillet et Montigny-sur-Sambre, jusqu'au marché où Betty se rend toutes les semaines pour faire ses courses.

Le mardi 9 octobre, nous avons officiellement certifié un nouveau duo : Betty et Pika. Le trajet de certification nous a conduits dans les rues de Couillet et Montigny-sur-Sambre, jusqu’au marché où Betty se rend toutes les semaines pour faire ses courses.

Le stage de remise de Betty et Pika s’était déroulé du 19 au 30 mars 2018. La complicité et le potentiel nous avaient déjà sauté aux yeux et nous avons été ravis de constater que la complémentarité et l’efficacité du duo se sont renforcées pendant ces derniers mois.

Fondation I See chien chien-guide guide autonomie mobilité aveugle déficience (...)Le trajet de certification était semé d’embûches : travaux, trous, trottoirs bancals, traversées, ce qui nous a permis de vérifier les compétences de chien-guide de Pika et d’écoute de Betty. Rien à dire : Pika prenait les bonnes décisions et Betty lui faisait confiance et la suivait dans ses choix.

Après 6 mois de cohabitation, Betty est toujours aussi enchantée de son binôme. Elles sont complices, complémentaires et s’écoutent beaucoup. Pika est très intelligente et comprend tout. Betty quant à elle, est très attentive à son chien-guide et analyse son comportement.
Bref, la recette pour un duo qui fonctionne du tonnerre !

La certification est donc réussie ! Ce beau résultat est le fruit d’un travail intensif avec Nicolas. Nous leur souhaitons beaucoup d’heureux kilomètres ensemble !

Avoir de l’espoir, c’est beau, donner de l’espoir encore mieux

« En 2018, nous étions encore nombreux à nous engager pour battre la SLA. Ensemble, avec vous, nous avons organisé des événements et beaucoup de bénévoles se sont engagés pour nous soutenir et de collecter des fonds pour la recherche scientifique, pour fournir du matériel aux pALS (patients SLA) et leur apporter un soutien administratif. Et cette année encore, beaucoup de personnes nous ont soutenu via une donation. Cette période de fête reste toutefois une période très difficile pour certaines personnes et ce pour différentes raisons : le diagnostic de la SLA a été posé ou vous êtes confronté à la Sclérose Latérale Primaire (SLP) une variante de la SLA ; peut-être vous avez perdu un être cher ou un bon ami à cause de la SLA. Mais il y a de l’espoir, car bien-que les avancées se font seulement pas à pas , chaque année il y a des nouvelles découvertes dans la recherche. Cela donne de l’espoir pour l’avenir et devrait motiver chacun d’entre nous de continuer notre combat contre la SLA. Aussi en 2019, nous comptons sur votre générosité ! Nous vous souhaitons à toutes et tous une bonne fin d’année, de bonnes vacances et une heureuse année 2019 »

Si vous faites une donation avant le 31 décembre vous recevrez le droit à une attestation fiscale de 2018. À partir du premier janvier, vous recevez une attestation fiscale de 2019. Un très grand merci à vous !

Envoyez SLA au:

Ligue SLA – Kapucijnenvoer 33 B/1, 3000 Louvain – 016/23.95.82 – info@ALS.be

Tous les enfants méritent un anniversaire chaque année

Comment garder l’espoir quand le diagnostic tombe ? La nouvelle campagne de l’association The Belgian Kids’ Fund for Pediatric Research, ou Fonds Scientifique de l’Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola, attire l’attention sur le travail des chercheurs pour guérir et améliorer l’espérance de vie des enfants malades ainsi que le soutien moral que la recherche offre aux familles d’enfants malades. C’est grâce aux dons que l’asbl The Belgian Kids’ Fund réalise sa mission : réunir les fonds nécessaires pour financer le travail des chercheurs.

Lire la suite

 

Contact The Belgian Kids’ Fund 

Laurence
Bosteels

Téléphone : +32 474 345 363 
laurence.bosteels@huderf.be 

Le Faux Gras® fête son 10e anniversaire

Et s’exporte en Espagne, aux Pays-Bas, en France, en Polynésie française et… à Tahiti

Bruxelles, le 13 décembre 2018 – Lancé en 2008, le Faux Gras® de GAIA fête son dixième anniversaire cette année ! L’association belge GAIA (Groupe d’Action dans l’Intérêt des Animaux) a été la première à inventer le concept, en 2008, avec son « Faux Gras® », une alternative au foie gras et garanti 100 % sans souffrance animale. Depuis, les ventes ne cessent de s’envoler : plus de 500.000 boîtes de Faux Gras® ont été produites cette saison, contre 355.000 en 2017. L’ensemble des bénéfices des ventes de Faux Gras® est intégralement réutilisé pour des campagnes contre le foie gras.

Dès le départ, le Faux Gras® de GAIA a été conçu comme une alternative végétale au foie gras dont la production expose les canards et les oies à des souffrances inutiles. Les canards et les oies sont gavés de force deux à trois fois par jour, ce qui leur donne un foie dix fois plus gros que la normale. Les animaux peuvent à peine bouger et sont constamment à bout de souffle. Le Faux Gras® de GAIA est donc un produit 100% éthique et végétal, avec un engagement clair en faveur du bien-être animal, puisqu’il ne contient aucun ingrédient d’origine animale.

Immense succès en France
Répondant à une véritable attente du grand public, ce délicieux produit s’exporte de plus en plus. En effet, le Faux Gras® de GAIA est également vendu en France (y compris en Polynésie française et à Tahiti), aux Pays-Bas et depuis peu en Espagne. Et pour la première fois depuis sa création, le nombre de boîtes de Faux Gras® de GAIA mises en vente cette saison a franchi la barre des 500.000 unités. « L’an dernier, GAIA a écoulé 240.000 boîtes en Belgique et 115.000 en France et aux Pays-Bas, explique Ann De Greef, directrice de GAIA. D’ici la fin de cette saison, nous aurons écoulé 300.000 boîtes en France et 150.000 en Belgique. »

Avec 500.000 boîtes en vente cette saison, contre 355.000 l’année passée, l’augmentation (+41%) est plus soutenue que jamais en France. « La France reste le premier producteur mondial de foie gras ; le pays qui en consomme et en exporte le plus aux côtés de l’Espagne, de la Bulgarie, de la Hongrie et de la Belgique, explique Ann De Greef. Si le Faux Gras® s’y vend si bien, c’est, selon nous, la preuve que de plus en plus de gens refusent la souffrance animale si le marché leur apporte une alternative. Mais ce n’était pas du tout le cas il y a 10 ans… »

Champagne et truffes
Le « Faux Gras » est produit chaque été en nombre limité dans une usine allemande. Certifié bio, sans huile de palme et sans gluten, c’est un produit qui ose la différence. Non seulement, il est accessible (3,69 euros), mais en plus, il est réalisé avec des ingrédients festifs comme du champagne et des truffes. « L’objectif premier du Faux Gras® est de convaincre les consommateurs traditionnels de foie gras de choisir une alternative sans souffrance animale, confie Ann De Greef. En effet, faut-il encore rappeler la torture que subissent les canards et les oies pour le foie gras ? Pour les animaux et pour ne plus soutenir cette cruauté, refusons le foie gras, même pendant les fêtes ! »

En Belgique, le Faux Gras® de GAIA est disponible dans toutes les chaînes de supermarchés, à l’exception de Aldi et Albert Heijn (ce dernier ne vend pas de foie gras), et dans de nombreux magasins bio.

Envie de composer de belles assiettes ? Il y a des dizaines de façons de savourer le Faux Gras® de GAIA. Découvrez des recettes stylées, originales et faciles à préparer à la maison sur www.fauxgras.be.

Invitation | 10 dec. 2018 | Meet the Changemakers @ Future Generations Summit

INVITATION

Meet the Changemakers
Giant Speed Dating with 30 Changemakers

13:30 | Welcome

14:00 – 17:30 | Giant speed dating with 30 Changemakers

14:15 – 17:00 | Dialogue « Horizon 2030 » : Food, Finance, Housing


17:30 | Conference
« The Transformative Power of Money »

19:30 | Celebrate change



Envie de spaghettis? C’est l’occasion de soutenir TADA!

Samedi 1er décembre, des milliers de spaghettis seront servis dans des dizaines d’établissements bruxellois (souvent atypiques), au profit de l’ASBL ToekomstATELIERdelAvenir, alias TADA.

Comment cela ? 

Cette année, TADA est l’association soutenue dans le cadre de 
Brussel Helpt !, l’action solidaire organisée par le média bruxellois, néerlandophone, Bruzz. Pour chaque spaghetti vendu, 10 euros sont reversés à TADA.

Participez ! 

MANGER ou FAIRE des spaghettis ? A vous de choisir !
  • Vous voulez MANGER des spaghettis le 1/12/18 :
    Rendez-vous, avant le 28 novembre, sur 
    cette plateforme, et réservez une place (ou plus !) pour le midi ou le soir, dans le lieu de votre choix. A L’Ancienne Belgique, ça vous dirait ? Et pourquoi pas à De Markten ? Les deux sont possibles ! Vous pouvez peut-être aussi trouver un établissement participant tout près de chez vous. Ce jour-là, même les bureaux du ministre Pascal Smet sont transformés en salle-à-manger. Pour valider votre réservation, il suffit de payer à à l’avance 10 euros par plat de spaghettis souhaité, via cette plateforme. Ne tardez pas ; les places partent vite !
  • Vous voulez FAIRE des spaghettis dans votre entreprise/votre école :
    Proposez des spaghettis dans votre cantine, la semaine précédant le 1er décembre, et reversez 10 euros par plat vendu à TADA. Vous souhaitez plus d’information sur cette piste ? Envoyez un mail à 
    marthe.paklons@brusselmedia.be.
D’avance mille mercis et un excellent appétit à tous !
 
 

Aidez-nous à remporter 2.000€ pour acquérir des filtres pour des enfants malvoyants !

Notre projet visant à améliorer la prise en charge en orientation et mobilité des enfants malvoyants et aveugles a été récompensé de 10.000€ par la BNP Paribas Fortis Foundation ! A cette somme, peuvent s’ajouter 2.000€ supplémentaires si nous obtenons l’Awards Coup de cœur grâce à vos clics ! Ce montant couvrira l’acquisition de filtres (c.-à-d. des lunettes permettant une meilleure perception des contrastes) pour des enfants malvoyants.

A vos votes !

Votez pour notre projet et doublez votre vote en le partageant sur votre page Facebook.

Un enfant déficient visuel tenant sa précanne entouré de ses thérapeutes

Projet récompensé

Notre volonté est d’amener les enfants aveugles ou malvoyants à acquérir une autonomie dans leurs déplacements et ce, avec une certaine aisance et en toute sécurité. Pour cela, l’asbl travaille les sens compensatoires (le goût, l’odorat, le toucher et l’ouïe) mais aussi certaines notions telles que les sensations proprioceptives, le sens des masses, l’écholocalisation, etc. Avec cet appui financier, nous allons acquérir différents outils tels qu’un parcours aventure, une maison de poupée, du matériel pour simuler une rue, etc.

www.amisdesaveugles.org

Des chiens guides admis à l’hôpital Ambroise Paré de Mons

Anne, instructrice, à l'accueil d'Ambroise Paré

Avec la collaboration des Amis des Aveugles et Malvoyants, l’hôpital Ambroise Paré permet aux personnes déficientes visuelles de se déplacer dans l’hôpital avec leur chien guide. Un espace leur est spécialement réservé s’ils ne peuvent pas entrer dans le service concerné. Cette initiative s’inscrit dans un projet plus large sur l’accueil des animaux de compagnie en milieu hospitalier.

Difficile pour la personne aveugle ou malvoyante de se rendre à l’hôpital

Anne, instructrice de notre centre de formation de chiens guides, a fourni des conseils à l’hôpital montois sur l’accueil de la personne déficiente visuelle et de son chien. L’hôpital est le premier dans le Hainaut à ouvrir ses portes aux animaux et à organiser officiellement l’accueil des chiens d’assistance. Nous observons qu’il est difficile pour une personne déficiente visuelle de se rendre à l’hôpital. Elle se pose toujours la même question : « Que vais-je faire du chien ? » car très souvent, les hôpitaux en interdisent l’accès pour des questions d’hygiène alors qu’ils sont tenus par la loi d’accueillir le chien d’assistance dans les zones d’hygiène ordinaires (hall d’entrée…). Anne témoigne : « Si leur chien n’est pas accueilli à l’hôpital en toute sécurité, les personnes malvoyantes doivent soit se débrouiller pour se rendre toute seule à l’hôpital, sans leur animal, ou faire appel, et de nouveau dépendre de leur entourage ! D’autres ne vont tout simplement pas se soigner ».

Un espace spécialement dédié aux chiens guides

Sur nos conseils, un espace, situé derrière le comptoir de l’accueil, a été aménagé pour accueillir les chiens d’assistance. Il sera prochainement agrandi et fermé par une grille. Un crochet a même été prévu pour attacher le chien si nécessaire. « Désormais, il  y a une possibilité de laisser son chien, sans ressentir de l’inquiétude. Le chien guide, c’est tout pour la personne handicapée. Quand nous avions réfléchi au problème des urgences, à l’origine on nous proposait d’attacher le chien à un crochet, situé à l’extérieur des urgences. Y attacher là un chien d’assistance, c’était juste inconcevable… ».

L’idéal pour notre association serait de faire encore un pas en avant en laissant le chien guide accompagner son maître jusqu’à la salle de consultation mais cela pose beaucoup de questions, sur le plan de l’hygiène.

Un projet « animaux admis » en trois axes

L’accueil des chiens d’assistance est le premier axe du projet. Le deuxième concerne l’organisation d’activités thérapeutiques en présence d’un animal et le dernier vise la visite des animaux de compagnie auprès des patients hospitalisés pour une longue sous certaines conditions.