Archive pour Actualité

Le Faux Gras® fête son 10e anniversaire

Et s’exporte en Espagne, aux Pays-Bas, en France, en Polynésie française et… à Tahiti

Bruxelles, le 13 décembre 2018 – Lancé en 2008, le Faux Gras® de GAIA fête son dixième anniversaire cette année ! L’association belge GAIA (Groupe d’Action dans l’Intérêt des Animaux) a été la première à inventer le concept, en 2008, avec son « Faux Gras® », une alternative au foie gras et garanti 100 % sans souffrance animale. Depuis, les ventes ne cessent de s’envoler : plus de 500.000 boîtes de Faux Gras® ont été produites cette saison, contre 355.000 en 2017. L’ensemble des bénéfices des ventes de Faux Gras® est intégralement réutilisé pour des campagnes contre le foie gras.

Dès le départ, le Faux Gras® de GAIA a été conçu comme une alternative végétale au foie gras dont la production expose les canards et les oies à des souffrances inutiles. Les canards et les oies sont gavés de force deux à trois fois par jour, ce qui leur donne un foie dix fois plus gros que la normale. Les animaux peuvent à peine bouger et sont constamment à bout de souffle. Le Faux Gras® de GAIA est donc un produit 100% éthique et végétal, avec un engagement clair en faveur du bien-être animal, puisqu’il ne contient aucun ingrédient d’origine animale.

Immense succès en France
Répondant à une véritable attente du grand public, ce délicieux produit s’exporte de plus en plus. En effet, le Faux Gras® de GAIA est également vendu en France (y compris en Polynésie française et à Tahiti), aux Pays-Bas et depuis peu en Espagne. Et pour la première fois depuis sa création, le nombre de boîtes de Faux Gras® de GAIA mises en vente cette saison a franchi la barre des 500.000 unités. « L’an dernier, GAIA a écoulé 240.000 boîtes en Belgique et 115.000 en France et aux Pays-Bas, explique Ann De Greef, directrice de GAIA. D’ici la fin de cette saison, nous aurons écoulé 300.000 boîtes en France et 150.000 en Belgique. »

Avec 500.000 boîtes en vente cette saison, contre 355.000 l’année passée, l’augmentation (+41%) est plus soutenue que jamais en France. « La France reste le premier producteur mondial de foie gras ; le pays qui en consomme et en exporte le plus aux côtés de l’Espagne, de la Bulgarie, de la Hongrie et de la Belgique, explique Ann De Greef. Si le Faux Gras® s’y vend si bien, c’est, selon nous, la preuve que de plus en plus de gens refusent la souffrance animale si le marché leur apporte une alternative. Mais ce n’était pas du tout le cas il y a 10 ans… »

Champagne et truffes
Le « Faux Gras » est produit chaque été en nombre limité dans une usine allemande. Certifié bio, sans huile de palme et sans gluten, c’est un produit qui ose la différence. Non seulement, il est accessible (3,69 euros), mais en plus, il est réalisé avec des ingrédients festifs comme du champagne et des truffes. « L’objectif premier du Faux Gras® est de convaincre les consommateurs traditionnels de foie gras de choisir une alternative sans souffrance animale, confie Ann De Greef. En effet, faut-il encore rappeler la torture que subissent les canards et les oies pour le foie gras ? Pour les animaux et pour ne plus soutenir cette cruauté, refusons le foie gras, même pendant les fêtes ! »

En Belgique, le Faux Gras® de GAIA est disponible dans toutes les chaînes de supermarchés, à l’exception de Aldi et Albert Heijn (ce dernier ne vend pas de foie gras), et dans de nombreux magasins bio.

Envie de composer de belles assiettes ? Il y a des dizaines de façons de savourer le Faux Gras® de GAIA. Découvrez des recettes stylées, originales et faciles à préparer à la maison sur www.fauxgras.be.

Invitation | 10 dec. 2018 | Meet the Changemakers @ Future Generations Summit

INVITATION

Meet the Changemakers
Giant Speed Dating with 30 Changemakers

13:30 | Welcome

14:00 – 17:30 | Giant speed dating with 30 Changemakers

14:15 – 17:00 | Dialogue « Horizon 2030 » : Food, Finance, Housing


17:30 | Conference
« The Transformative Power of Money »

19:30 | Celebrate change



Envie de spaghettis? C’est l’occasion de soutenir TADA!

Samedi 1er décembre, des milliers de spaghettis seront servis dans des dizaines d’établissements bruxellois (souvent atypiques), au profit de l’ASBL ToekomstATELIERdelAvenir, alias TADA.

Comment cela ? 

Cette année, TADA est l’association soutenue dans le cadre de 
Brussel Helpt !, l’action solidaire organisée par le média bruxellois, néerlandophone, Bruzz. Pour chaque spaghetti vendu, 10 euros sont reversés à TADA.

Participez ! 

MANGER ou FAIRE des spaghettis ? A vous de choisir !
  • Vous voulez MANGER des spaghettis le 1/12/18 :
    Rendez-vous, avant le 28 novembre, sur 
    cette plateforme, et réservez une place (ou plus !) pour le midi ou le soir, dans le lieu de votre choix. A L’Ancienne Belgique, ça vous dirait ? Et pourquoi pas à De Markten ? Les deux sont possibles ! Vous pouvez peut-être aussi trouver un établissement participant tout près de chez vous. Ce jour-là, même les bureaux du ministre Pascal Smet sont transformés en salle-à-manger. Pour valider votre réservation, il suffit de payer à à l’avance 10 euros par plat de spaghettis souhaité, via cette plateforme. Ne tardez pas ; les places partent vite !
  • Vous voulez FAIRE des spaghettis dans votre entreprise/votre école :
    Proposez des spaghettis dans votre cantine, la semaine précédant le 1er décembre, et reversez 10 euros par plat vendu à TADA. Vous souhaitez plus d’information sur cette piste ? Envoyez un mail à 
    marthe.paklons@brusselmedia.be.
D’avance mille mercis et un excellent appétit à tous !
 
 

Aidez-nous à remporter 2.000€ pour acquérir des filtres pour des enfants malvoyants !

Notre projet visant à améliorer la prise en charge en orientation et mobilité des enfants malvoyants et aveugles a été récompensé de 10.000€ par la BNP Paribas Fortis Foundation ! A cette somme, peuvent s’ajouter 2.000€ supplémentaires si nous obtenons l’Awards Coup de cœur grâce à vos clics ! Ce montant couvrira l’acquisition de filtres (c.-à-d. des lunettes permettant une meilleure perception des contrastes) pour des enfants malvoyants.

A vos votes !

Votez pour notre projet et doublez votre vote en le partageant sur votre page Facebook.

Un enfant déficient visuel tenant sa précanne entouré de ses thérapeutes

Projet récompensé

Notre volonté est d’amener les enfants aveugles ou malvoyants à acquérir une autonomie dans leurs déplacements et ce, avec une certaine aisance et en toute sécurité. Pour cela, l’asbl travaille les sens compensatoires (le goût, l’odorat, le toucher et l’ouïe) mais aussi certaines notions telles que les sensations proprioceptives, le sens des masses, l’écholocalisation, etc. Avec cet appui financier, nous allons acquérir différents outils tels qu’un parcours aventure, une maison de poupée, du matériel pour simuler une rue, etc.

www.amisdesaveugles.org

Des chiens guides admis à l’hôpital Ambroise Paré de Mons

Anne, instructrice, à l'accueil d'Ambroise Paré

Avec la collaboration des Amis des Aveugles et Malvoyants, l’hôpital Ambroise Paré permet aux personnes déficientes visuelles de se déplacer dans l’hôpital avec leur chien guide. Un espace leur est spécialement réservé s’ils ne peuvent pas entrer dans le service concerné. Cette initiative s’inscrit dans un projet plus large sur l’accueil des animaux de compagnie en milieu hospitalier.

Difficile pour la personne aveugle ou malvoyante de se rendre à l’hôpital

Anne, instructrice de notre centre de formation de chiens guides, a fourni des conseils à l’hôpital montois sur l’accueil de la personne déficiente visuelle et de son chien. L’hôpital est le premier dans le Hainaut à ouvrir ses portes aux animaux et à organiser officiellement l’accueil des chiens d’assistance. Nous observons qu’il est difficile pour une personne déficiente visuelle de se rendre à l’hôpital. Elle se pose toujours la même question : « Que vais-je faire du chien ? » car très souvent, les hôpitaux en interdisent l’accès pour des questions d’hygiène alors qu’ils sont tenus par la loi d’accueillir le chien d’assistance dans les zones d’hygiène ordinaires (hall d’entrée…). Anne témoigne : « Si leur chien n’est pas accueilli à l’hôpital en toute sécurité, les personnes malvoyantes doivent soit se débrouiller pour se rendre toute seule à l’hôpital, sans leur animal, ou faire appel, et de nouveau dépendre de leur entourage ! D’autres ne vont tout simplement pas se soigner ».

Un espace spécialement dédié aux chiens guides

Sur nos conseils, un espace, situé derrière le comptoir de l’accueil, a été aménagé pour accueillir les chiens d’assistance. Il sera prochainement agrandi et fermé par une grille. Un crochet a même été prévu pour attacher le chien si nécessaire. « Désormais, il  y a une possibilité de laisser son chien, sans ressentir de l’inquiétude. Le chien guide, c’est tout pour la personne handicapée. Quand nous avions réfléchi au problème des urgences, à l’origine on nous proposait d’attacher le chien à un crochet, situé à l’extérieur des urgences. Y attacher là un chien d’assistance, c’était juste inconcevable… ».

L’idéal pour notre association serait de faire encore un pas en avant en laissant le chien guide accompagner son maître jusqu’à la salle de consultation mais cela pose beaucoup de questions, sur le plan de l’hygiène.

Un projet « animaux admis » en trois axes

L’accueil des chiens d’assistance est le premier axe du projet. Le deuxième concerne l’organisation d’activités thérapeutiques en présence d’un animal et le dernier vise la visite des animaux de compagnie auprès des patients hospitalisés pour une longue sous certaines conditions.

BRAILLETECH 2018 LE SALON DES AIDES TECHNIQUES A NE PAS MANQUER !

Du 18 au 20 octobre 2018 de 10h à 16h30
Rue d’Angleterre, 57 – 1060 Bruxelles

« J’ai découvert les aides techniques adaptées via le BrailleTech. C’est tout un monde de possibilités qui s’est ouvert à moi. »

(Frédéric L.)

Unique, le BrailleTech rassemble tous les fournisseurs belges de matériel adapté pour les personnes aveugles et malvoyantes.
A cette occasion, les collaborateurs de la Ligue Braille
prodiguent aide et conseils personnalisés.

Les dernières technologies présentes au BrailleTech

Ce salon est l’occasion unique de comparer et tester les toutes dernières nouveautés !
Le GSM adapté MiniVision est LA nouveauté à ne pas manquer. Synthèse vocale en 25 langues, touches sensibles, ajustement de la taille du texte et la couleur de fond…
Il a tout ce qu’on attend d’un gsm adapté : simple d’utilisation et parfait pour son public cible.
L’Iris Vision utilise la réalité virtuelle pour offrir un champ de vision de 70 degrés et plus de liberté ! Ces lunettes électroniques mobiles sont un outil idéal d’agrandissement pour les
personnes malvoyantes.
L’Orcam MyEye 2.0, quant à lui, est un dispositif léger placé sur une branche de lunettes pour lire des textes, reconnaître des visages préalablement enregistrés, identifier des produits via code barre… Une aide quotidienne incroyable.

Deux nouveaux espaces à la Ligue Braille !

La Ligue Braille complète sa palette de services en inaugurant deux nouveaux espaces :
SnoezelBraille permet aux personnes de travailler la gestion et les déplacements du corps dans un endroit relaxant et sécurisé, et BrailleMedia pour voir ou revoir des films en audiodescription.
Les produits à succès du BrailleShop Au-delà des dernières nouveautés, venez découvrir les produits les plus vendus de notre
BrailleShop : détecteurs de couleurs, lecteurs d’étiquettes, montres parlantes, lecteurs de livres audios, loupes optiques, barrettes braille… Des démonstrations auront lieu pendant les
trois jours.

Un programme complet et attrayant !

Pendant le BrailleTech, les visiteurs pourront participer à des ateliers comme « Utiliser SIRI » (20/10 de 11h à 13h) ou « Utiliser un iPad/iPhone » (18/10 de 11 à 13h).
Programme complet sur www.braille.be
Remarque : A l’occasion du BrailleTech, il y aura des massages adaptés dans l’espace SnoezelBraille le 19/10
de 11h à 16h. Dans l’espace BrailleMedia, venez assister à la projection en audiodescription du film « La La Land » le 19/10 à 14h et « Gaston Lagaffe » le 20/10 à 14h.
Programme complet

Mouvement d’Actions à Travers-Monde : Programme d’échanges culturels « Actifs dans le monde »

 
Être acteur à part entière pour un monde plus juste et solidaire, c’est ce que vous propose le Mouvement d’Actions à Travers-Monde !
 
Au lendemain de la formation donnée aux jeunes qui partiront à l’assaut du Costa Rica, du Pérou et du Guatemala dans quelques mois, qui rencontreront les organisations partenaires qui luttent chaque jour pour la protection de l’environnement, le respect de leurs droits ou la gestion de leur territoire, le MATM vous propose une expérience unique de minimum trois mois dans une communauté indigène ou paysanne d’Amérique du Sud. Stagiaires en développement, en tourisme ou en agronomie, ou simplement désireux de découvrir une autre culture, nous vous accueillons dans nos bureaux afin de discuter de votre projet.
 
« Février 2016, me voilà parti pour cinq mois en Amérique du Sud ! Ma première sortie de l’Europe et ma première vraie immersion dans l’inconnu. Ce voyage était la concrétisation de mes cinq années d’études … pour vous dire que je l’attendais. Et il ne m’a pas déçu, tant les découvertes ont été nombreuses ! » nous témoigne Alan, parti en Equateur dans une communauté paysanne.
 
De plus, en cette période de vacances et de flux touristiques aux quatre coins du monde, c’est l’occasion de mettre en avant une forme alternative de tourisme, plus respectueuse de l’environnement et des populations locales : le tourisme communautaire. Géré par et pour les communautés locales, le tourisme communautaire permet à celles-ci de générer directement des revenus de l’activité, de manière juste et équitable.
 
MATM vous donne ainsi l’opportunité de découvrir une partie du monde de façon durable et responsable, en échangeant avec une autre culture et en rencontrant la population locale.
 
Pour plus d’informations, contactez l’équipe via : info@matm-belgique.org ou 02/888.79.33
Pour participer à un monde plus juste, plus équitable et plus sain : BE52 0011 0039 8009 (déductibilité fiscale à partir de 40€).

Réalisations de l’asbl Les Enfants de Pondy

 

 

 

 

 

 

 

 

L’asbl Les Enfants de Pondy œuvre dans l’Etat du Tamil Nadu en Inde du Sud, en étroite collaboration avec la Congrégation des Sœurs de Saint Joseph de Cluny. Née en 2013, l’association vient en aide financièrement à trois projets éducatifs à Pondichéry et Karaikal.

Le Cluny Nava Jeevan est une maison d’accueil quotidienne de 50 enfants handicapés à Karaikal : La maison d’accueil offre aux enfants handicapés une scolarité et un accompagnement par des enseignants qualifiés.

Le Community College est un collège d’insertion professionnelle pour 50 jeunes filles défavorisées des villages de pêcheurs de Karaikal. Le Collège permet l’obtention d’un diplôme professionnel en une année en sections : travail de bureau, services sociaux et couture.

Le Snhella Illam est centre fermé pour Garçons des Rues à Pondichéry qui permet la réinsertion par la scolarité de 50 enfants placés par le juge et les sort définitivement de la rue, des gares de bus.

Nous nous sommes engagés à améliorer la vie quotidienne de ces 150 enfants et adolescents en rénovant leur centre d’hébergement et leur école, en leur fournissant du matériel scolaire et ludique.

Réalisations depuis 2013

Au Cluny Nava Jeevan, l’association s’occupe principalement de fournir du matériel psychomoteur, paie les déjeuners et les uniformes des enfants, en attendant la rénovation complète du centre.

Au Community College, l’association a rénové une partie du bâtiment, a fourni 30 bancs d’écoles, 5 nouveaux ordinateurs, un projecteur numérique, assure les repas quotidiens de jeunes étudiantes.

Au Snella Illam, l’association a investi dans l’achat de 50 lits, matelas et draps, a pris en charge, la construction de nouvelles douches, des sanitaires, a fourni du matériel de sports, participe à la rénovation du toit des nouveaux dortoirs

Objectifs 2018 -2020

* Achat d’une maison ou d’un terrain à bâtir pour l’accueil des Enfants handicapés. Coût : 300.000 €

* Rénovation intégrale du Community College. Coût : 40.000 €

* Rénovation des toits et dortoirs de l’internat des Garçons des Rues et construction d’un terrain multisports. Coût : 30.000 €

E-mail : lesenfantsdepondy@gmail.com

KBO/BCE : 0521-717-270

Banque : BE10 0688 9722 8304 / BIC : GKCCBEBB

Portes ouvertes du centre de formation de chiens guides à Coxyde des Amis des Aveugles et Malvoyants

Portes ouvertes Koksijde

Dès 10h30, ce 8 septembre 2018, le centre de formation de chiens guides de Coxyde des Amis des Aveugles et Malvoyants ouvrira ses portes : visite des nouvelles installations, démonstration de chiens guides, ambiance musicale, tombola… Tout est prévu pour passer une journée conviviale pour petits et grands.

Programme

10h30 : inauguration officielle du nouveau bâtiment – mot du vice-président Wim Dezeure
11h00 – 13h00 : concert apéritif avec les reprises du groupe « To the limits »
12h00 : démonstration chiens guides
13h00 : démonstration de l’école de chien Westhoek Koksijde
14h00 : démonstration chiens guides
15h00 : démonstration de l’école de chien Westhoek Koksijde
16h00 : tirage de la tombola
17h00 : clôture

Durant la journée, visitez librement notre nouvelle infastructure, découvrez aussi une initiation au massage pour chien et faites-vous prendre en photo avec votre ami à quatre pattes. Rejoignez-nous !

Informations pratiques

Quand ? Samedi 8 septembre dès 10h30
Où ? Hendrik Noterdaemestraat 1, 8670 Koksijde (Vrienden der Blinden en Slechtzienden v.z.w.)
Entrée libre et parking aisé.
Restauration sur place.

Transport et accompagnement pour les personnes déficientes visuelles

Le service loisirs des Amis des Aveugles et Malvoyants organise, gratuitement, un transport et un accompagnement au départ de la gare de Mons à 9h et prévoit le retour vers 17h.

Le stage de remise de Victor et Porthos

Illustration : Victor et Porthos marchant sur une chemin de campagne

Du 2 au 13 juillet, a eu lieu le stage de remise de notre nouveau duo : Victor et Porthos. Il s’agit d’une étape importante dans le processus d’attribution d’un chien-guide !

C’est à la naissance que les médecins diagnostiquent à Victor un glaucome aux deux yeux ainsi qu’une aniridie (absence de l’iris). Victor est donc malvoyant et grâce à diverses interventions, il peut utiliser son résidu visuel au maximum.

Très entouré de sa famille et de ses proches, Victor a aujourd’hui 23 ans et étudie le droit dans la ville estudiantine de Louvain- la-Neuve. Il est en Master 1 et a choisi la finalité́ « Etat et Europe ». Ses envies pour le futur ? Faire un Master complémentaire en droit européen et ensuite faire carrière dans le droit international ou la diplomatie européenne.

Victor est également actif dans la vie associative de Louvain-la-Neuve et a énormément de loisirs. Il adore la course à pied, le tennis et la radio.

Victor connait Louvain-la-Neuve ainsi que Villers-l’Evêque, le village de ses parents, en long en large et en travers. Il n’y a pas une rue qu’il n’a pas empruntées pour ses nombreux déplacements : aller au secrétariat des étudiants, en cours, à la gare, boire un verre, rendre visite à ses parents ou tout simplement se balader dans la campagne. Porthos est donc le bienvenu pour l’accompagner dans toutes ses péripéties.

Victor a pris le temps de peser les pour et les contre avant d’officialiser sa demande de chien-guide. En effet, même s’il en avait envie, il redoutait que les contraintes prennent le pas sur tous les apports positifs du chien-guide. Il a longuement discuté avec les utilisateurs de chien-guide avant de prendre sa décision.

Maintenant que son binôme à quatre pattes a rejoint son quotidien, ce n’est que du bonheur. La présence de Porthos à ses côtés est encore plus positive que ce qu’il pensait, et les contraintes qu’il craignait n’en sont plus avec une bonne organisation. Porthos lui apporte de la fluidité dans ses mouvements, de la vitesse, et lui donne également envie de sortir plus souvent.

Aujourd’hui, Victor et Porthos forment un binôme prometteur, nous n’avons aucun doute concernant la réussite de la certification !