Archive pour association

Le stage de remise de Sarah et Pulco

Du 1er au 12 avril a eu lieu le stage de remise de notre troisième duo de 2019 : Sarah et Pulco. Il s'agit d'une étape importante dans le processus d'attribution d'un chien-guide !

Du 1er au 12 avril a eu lieu le stage de remise de notre troisième duo de 2019 : Sarah et Pulco. Il s’agit d’une étape importante dans le processus d’attribution d’un chien-guide !

Sarah est encore très jeune lorsque les médecins lui décèlent différentes pathologies oculaires. Parmi celles-ci, la choroïdose myopique, une maladie dégénérative. Sarah a l’impression d’être
constamment dans le deuil de sa vue mais, déterminée et grâce à l’humour, elle ne laisse cependant pas son handicap dicter sa vie. Elle est scolarisée dans l’enseignement général et entame rapidement une carrière de psychologue, principalement auprès
des enfants et des adolescents.

Aujourd’hui, à 38 ans, elle vit à Louvain-la-Neuve, entourée de son compagnon et sa famille. Sarah est en invalidité suite à un accident mais ne se tourne pour autant pas les pouces : randonnée, fitness, marche rapide et bientôt des cours de théâtre rythment ses journées.

C’est au détour d’une conversation que quelqu’un de l’entourage de Sarah lui parle de la Fondation I See. Et au moment venu, une fois sûre de son choix, elle s’est rendue sur le site d’I See et a rempli le formulaire de demande de chien-guide.

 

 

Tout s’est passé sans encombre. On se sent comme dans une communauté, une famille. Tout se passe dans la joie et la bonne humeur. Il y a une bonne ambiance et ça fait plaisir !

Après deux semaines en compagnie de Pulco, retour sur le ressenti de Sarah :

 

Le plus frappant, c’est le rapport aux autres. Il y a moins de barrières, les relations sont plus fluides. La canne fait peur, les gens sont mal à l’aise. Depuis que je me déplace avec Pulco, l’attention est d’abord portée sur lui. Les gens posent des questions, ils portent un intérêt différent et positif au handicap. Dans ma vie de tous les jours, Pulco m’apporte sérénité et joie. Il a une vraie vertu apaisante. En ce qui concerne mes déplacements, je me sens beaucoup plus en sécurité et me déplace de façon beaucoup plus fluide. Pulco évite et contourne les obstacles. Je n’ai presque plus la sensation de handicap. Je me promène sans stress parce que je sais qu’il est là. Je dois rester vigilante bien sûr, mais mon pas est détendu. C’est un réel confort de vie. Mon but est, sur le long terme, d’oser m’aventurer dans des endroits que je connais moins bien et d’être plus à l’aise dans le noir.

Le mot de la fin : « Depuis que je partage mon quotidien avec Pulco, j’ai la banane ! » »

Aujourd’hui, Sarah et Pulco forment un binôme complice et prometteur, nous n’avons aucun doute concernant la réussite de la certification !

Porthos : le chien-guide officiel de Victor

Le mercredi 6 mars, nous avons officiellement certifié Victor et Porthos. Pour la certification, nous avons retrouvé notre duo à Villers-l'Evêque, une section de la commune d'Awans, où vivent les parents et les frères de Victor.

Le mercredi 6 mars, nous avons officiellement certifié Victor et Porthos. Pour la certification, nous avons retrouvé notre duo à Villers-l’Evêque, une section de la commune d’Awans, où vivent les parents et les frères de Victor.

Le stage de remise de Victor et Porthos s’était déroulé du 2 au 13 juillet 2018. Robin et Nicolas avaient parcouru une partie de la Belgique, entre la ville estudiantine de Louvain-la-Neuve, où étudie Victor, et son village natal. Les liens entre nos deux comparses se sont tissés naturellement et Victor s’était montré attentif et motivé.

Durant ces derniers mois, Robin et Nicolas ont suivi Victor et Porthos sur Louvain-la-Neuve, afin d’ajuster les derniers petits détails avant la certification.

Le 6 mars nous avons donc retrouvé Victor et Porthos dans les rues de son enfance. Chemins à travers champs, routes de campagne et rencontres bovines étaient au programme ! Porthos était très concentré et Victor à l’écoute des décisions et propositions de son chien-guide.

Pour terminer la journée en beauté, nous avions donné rendez-vous à Julie et Timothy, la famille d’accueil de Porthos. Ils avaient échangé par SMS avec Victor mais ne l’avaient jamais rencontré, et surtout, ils n’avaient plus revu Porthos depuis 1 an. Un moment plein de tendresse, de souvenirs et d’anecdotes !

 

Victor et Porthos ont obtenu leur certification avec facilité. Ils forment une équipe complice et complémentaire !

Fonds SE’nSE : l’appel à projets 2019 est ouvert!

Pour la quatrième année consécutive, la Fondation pour les Générations Futures lance l’appel à projets pour le Fonds SE’nSE, un fonds d’amorçage pour start-ups durables à portée environnementale élevée. L’objectif : contribuer à un monde soutenable en stimulant l’esprit d’entreprendre. Concrètement, son intention est d’offrir un financement intermédiaire entre les « 3F » (friends, family and fools) et des sources de financement plus conséquentes et pérennes.

Outre le soutien financier, SE’nSE offre aux entrepreneurs un feedback constructif sur leur projet de la part du jury d’experts, mais également du partage d’expérience, du réseautage et de la visibilité.

Les entrepreneurs verts peuvent déposer leur candidature jusqu’au 27 juin 2019. Découvrez les critères de sélection et les lauréats des éditions précédentes sur www.fgf.be/sense

Pika : le chien-guide officiel de Betty

Le mardi 9 octobre, nous avons officiellement certifié un nouveau duo : Betty et Pika. Le trajet de certification nous a conduits dans les rues de Couillet et Montigny-sur-Sambre, jusqu'au marché où Betty se rend toutes les semaines pour faire ses courses.

Le mardi 9 octobre, nous avons officiellement certifié un nouveau duo : Betty et Pika. Le trajet de certification nous a conduits dans les rues de Couillet et Montigny-sur-Sambre, jusqu’au marché où Betty se rend toutes les semaines pour faire ses courses.

Le stage de remise de Betty et Pika s’était déroulé du 19 au 30 mars 2018. La complicité et le potentiel nous avaient déjà sauté aux yeux et nous avons été ravis de constater que la complémentarité et l’efficacité du duo se sont renforcées pendant ces derniers mois.

Fondation I See chien chien-guide guide autonomie mobilité aveugle déficience (...)Le trajet de certification était semé d’embûches : travaux, trous, trottoirs bancals, traversées, ce qui nous a permis de vérifier les compétences de chien-guide de Pika et d’écoute de Betty. Rien à dire : Pika prenait les bonnes décisions et Betty lui faisait confiance et la suivait dans ses choix.

Après 6 mois de cohabitation, Betty est toujours aussi enchantée de son binôme. Elles sont complices, complémentaires et s’écoutent beaucoup. Pika est très intelligente et comprend tout. Betty quant à elle, est très attentive à son chien-guide et analyse son comportement.
Bref, la recette pour un duo qui fonctionne du tonnerre !

La certification est donc réussie ! Ce beau résultat est le fruit d’un travail intensif avec Nicolas. Nous leur souhaitons beaucoup d’heureux kilomètres ensemble !

Aidez-nous à remporter 2.000€ pour acquérir des filtres pour des enfants malvoyants !

Notre projet visant à améliorer la prise en charge en orientation et mobilité des enfants malvoyants et aveugles a été récompensé de 10.000€ par la BNP Paribas Fortis Foundation ! A cette somme, peuvent s’ajouter 2.000€ supplémentaires si nous obtenons l’Awards Coup de cœur grâce à vos clics ! Ce montant couvrira l’acquisition de filtres (c.-à-d. des lunettes permettant une meilleure perception des contrastes) pour des enfants malvoyants.

A vos votes !

Votez pour notre projet et doublez votre vote en le partageant sur votre page Facebook.

Un enfant déficient visuel tenant sa précanne entouré de ses thérapeutes

Projet récompensé

Notre volonté est d’amener les enfants aveugles ou malvoyants à acquérir une autonomie dans leurs déplacements et ce, avec une certaine aisance et en toute sécurité. Pour cela, l’asbl travaille les sens compensatoires (le goût, l’odorat, le toucher et l’ouïe) mais aussi certaines notions telles que les sensations proprioceptives, le sens des masses, l’écholocalisation, etc. Avec cet appui financier, nous allons acquérir différents outils tels qu’un parcours aventure, une maison de poupée, du matériel pour simuler une rue, etc.

www.amisdesaveugles.org

Des chiens guides admis à l’hôpital Ambroise Paré de Mons

Anne, instructrice, à l'accueil d'Ambroise Paré

Avec la collaboration des Amis des Aveugles et Malvoyants, l’hôpital Ambroise Paré permet aux personnes déficientes visuelles de se déplacer dans l’hôpital avec leur chien guide. Un espace leur est spécialement réservé s’ils ne peuvent pas entrer dans le service concerné. Cette initiative s’inscrit dans un projet plus large sur l’accueil des animaux de compagnie en milieu hospitalier.

Difficile pour la personne aveugle ou malvoyante de se rendre à l’hôpital

Anne, instructrice de notre centre de formation de chiens guides, a fourni des conseils à l’hôpital montois sur l’accueil de la personne déficiente visuelle et de son chien. L’hôpital est le premier dans le Hainaut à ouvrir ses portes aux animaux et à organiser officiellement l’accueil des chiens d’assistance. Nous observons qu’il est difficile pour une personne déficiente visuelle de se rendre à l’hôpital. Elle se pose toujours la même question : « Que vais-je faire du chien ? » car très souvent, les hôpitaux en interdisent l’accès pour des questions d’hygiène alors qu’ils sont tenus par la loi d’accueillir le chien d’assistance dans les zones d’hygiène ordinaires (hall d’entrée…). Anne témoigne : « Si leur chien n’est pas accueilli à l’hôpital en toute sécurité, les personnes malvoyantes doivent soit se débrouiller pour se rendre toute seule à l’hôpital, sans leur animal, ou faire appel, et de nouveau dépendre de leur entourage ! D’autres ne vont tout simplement pas se soigner ».

Un espace spécialement dédié aux chiens guides

Sur nos conseils, un espace, situé derrière le comptoir de l’accueil, a été aménagé pour accueillir les chiens d’assistance. Il sera prochainement agrandi et fermé par une grille. Un crochet a même été prévu pour attacher le chien si nécessaire. « Désormais, il  y a une possibilité de laisser son chien, sans ressentir de l’inquiétude. Le chien guide, c’est tout pour la personne handicapée. Quand nous avions réfléchi au problème des urgences, à l’origine on nous proposait d’attacher le chien à un crochet, situé à l’extérieur des urgences. Y attacher là un chien d’assistance, c’était juste inconcevable… ».

L’idéal pour notre association serait de faire encore un pas en avant en laissant le chien guide accompagner son maître jusqu’à la salle de consultation mais cela pose beaucoup de questions, sur le plan de l’hygiène.

Un projet « animaux admis » en trois axes

L’accueil des chiens d’assistance est le premier axe du projet. Le deuxième concerne l’organisation d’activités thérapeutiques en présence d’un animal et le dernier vise la visite des animaux de compagnie auprès des patients hospitalisés pour une longue sous certaines conditions.

Un resto dans le noir pour changer les regards

Les Amis des Aveugles et Malvoyants se sont lancé un nouveau défi pour changer le regard du public sur la déficience visuelle : organiser un resto dans le noir. Le 25 octobre, l’association attendait donc 45 convives afin de leur faire vivre cette expérience inédite à Mons. Le rendez-vous avait été donné au restaurant Les Gribaumonts occulté par notre personnel pour l’occasion…

Vivre une expérience inédite

Robert, déficient visuel et suivi par nos services, attend à table, sa canne blanche à portée de main. Cinq inconnus, ses hôtes du jour, vont bientôt le rejoindre pour expérimenter le «  restaurant dans le noir ». Tout comme d’autres personnes déficientes visuelles, il jouera le rôle de président de table afin de partager son vécu. « C’est la première fois que je participe à une soirée comme celle-ci. Je ne m’inquiète pas,  j’ai assez confiance en moi. S’ils ont des questions sur la déficience visuelle, je pourrais y répondre. »

Si cette soirée est aussi inédite pour le restaurant Les Gribaumonts, Nicolas Campus, copropriétaire, semble serein avant le début de la soirée. « On fait un métier où on doit s’adapter. Nous devons constamment anticiper les besoins des clients. Il faut simplement être attentif. »

Une fois 19h30, la salle du restaurant est plongée dans le noir pour l’arrivée des invités. Dès leurs premiers pas, notre personnel les met en situation : yeux bandés, ils sont guidés vers leur table.  « Dès cet instant, nous nous rendons compte des difficultés rencontrées par les personnes malvoyantes. On doit notamment faire confiance à la personne qui nous guide », expliquent Marie-Lena et Maité, deux habituées du restaurant.

Une soirée de sensibilisation tout aussi utile pour les serveurs

Une fois tous les hôtes présents, les serveurs apportent les premiers rafraichissements et amuse-bouches. Bien que la salle soit plongée dans l’obscurité, les garçons de salle semblent aussi efficaces et imperturbables que d’ordinaire. Pour l’occasion, notre asbl leur a fourni des lampes frontales mais aussi de nombreux conseils pour accueillir les personnes déficientes visuelles. « Il ne faut pas avoir peur de ce genre d’expérience. Il faut s’adapter » insiste Thomas, serveur. « Pour commencer, on s’annonce aux clients, on précise où sont les verres, on décrit le contenu de l’assiette grâce à la technique de l’horloge que l’association nous a rappelée. Et finalement, on les prévient quand on quitte la table. Et on doit aller très vite car il faut servir toute la salle », précise-t-il. Avec le soutien du personnel des Amis des Aveugles et Malvoyants présent, les serveurs apprennent à être de plus en plus précis lorsqu’ils servent les invités du jour.

Un serveur explique la disposition de l'assiette aux convives

Dans le noir, les barrières tombent

A table, on entend les voyants et non-voyants faire connaissance. « Au début, c’est angoissant car nos autres sens sont amplifiés » avoue Linda, une participante. « Au fur et à mesure, on se rend compte que le visuel engendre des préjugés car on catégorise les gens en fonction de leur apparence. Par contre, durant une soirée comme celle-ci, on apprend à se faire confiance sans se voir, des affinités se créent et on se confie sur des sujets intimes. » Dans le noir, les barrières semblent donc tomber. Robert, déficient visuel, confirme que les voyants le questionnent très ouvertement dans cette situation. « Ils posent des questions liées à ma vie privée ; sur mon âge, sur l’évolution de ma maladie, etc. » Les participants lui demandent également quelles solutions existent pour certaines situations de la vie quotidienne. « En général, j’essaie de rester informé mais cette expérience nous en apprend beaucoup comme, par exemple, les possibilités techniques actuelles pour les personnes malvoyantes », confie Joël, un participant.

Robert prend aussi le temps de conseiller ses hôtes, curieux de régler les problèmes techniques engendrés par un repas dans le noir. « Par exemple, quand ils veulent terminer leur assiette, je leur suggère d’aller vers le centre avec leurs couverts, ce qui évite les débordements » explique-t-il.

Finalement, les conversations ne tournaient pas qu’autour de la déficience visuelle. Au fur et à mesure, les éclats de rire donnaient tout simplement l’impression d’assister à bon un repas entre amis.

Vers un nouveau repas dans le noir ?

Le moins qu’on puisse dire, c’est que notre asbl a atteint son objectif de sensibilisation. Vu le succès de cet événement, nous réorganiserons sans doute d’autres soirées comme celle-ci.

En attendant, rendez-vous le 29 novembre prochain, dès 18h30 : en collaboration avec MARS, un repas dans le noir précédera le spectacle « Hockey noir », opéra de chambre graphique mêlant mystère, humour et voix sur glace. Le spectacle sera audiodécrit et un accompagnement spécifique pour les personnes déficientes visuelles sera prévu avant le spectacle.

Portes ouvertes du centre de formation de chiens guides à Coxyde des Amis des Aveugles et Malvoyants

Portes ouvertes Koksijde

Dès 10h30, ce 8 septembre 2018, le centre de formation de chiens guides de Coxyde des Amis des Aveugles et Malvoyants ouvrira ses portes : visite des nouvelles installations, démonstration de chiens guides, ambiance musicale, tombola… Tout est prévu pour passer une journée conviviale pour petits et grands.

Programme

10h30 : inauguration officielle du nouveau bâtiment – mot du vice-président Wim Dezeure
11h00 – 13h00 : concert apéritif avec les reprises du groupe « To the limits »
12h00 : démonstration chiens guides
13h00 : démonstration de l’école de chien Westhoek Koksijde
14h00 : démonstration chiens guides
15h00 : démonstration de l’école de chien Westhoek Koksijde
16h00 : tirage de la tombola
17h00 : clôture

Durant la journée, visitez librement notre nouvelle infastructure, découvrez aussi une initiation au massage pour chien et faites-vous prendre en photo avec votre ami à quatre pattes. Rejoignez-nous !

Informations pratiques

Quand ? Samedi 8 septembre dès 10h30
Où ? Hendrik Noterdaemestraat 1, 8670 Koksijde (Vrienden der Blinden en Slechtzienden v.z.w.)
Entrée libre et parking aisé.
Restauration sur place.

Transport et accompagnement pour les personnes déficientes visuelles

Le service loisirs des Amis des Aveugles et Malvoyants organise, gratuitement, un transport et un accompagnement au départ de la gare de Mons à 9h et prévoit le retour vers 17h.

Le stage de remise de Victor et Porthos

Illustration : Victor et Porthos marchant sur une chemin de campagne

Du 2 au 13 juillet, a eu lieu le stage de remise de notre nouveau duo : Victor et Porthos. Il s’agit d’une étape importante dans le processus d’attribution d’un chien-guide !

C’est à la naissance que les médecins diagnostiquent à Victor un glaucome aux deux yeux ainsi qu’une aniridie (absence de l’iris). Victor est donc malvoyant et grâce à diverses interventions, il peut utiliser son résidu visuel au maximum.

Très entouré de sa famille et de ses proches, Victor a aujourd’hui 23 ans et étudie le droit dans la ville estudiantine de Louvain- la-Neuve. Il est en Master 1 et a choisi la finalité́ « Etat et Europe ». Ses envies pour le futur ? Faire un Master complémentaire en droit européen et ensuite faire carrière dans le droit international ou la diplomatie européenne.

Victor est également actif dans la vie associative de Louvain-la-Neuve et a énormément de loisirs. Il adore la course à pied, le tennis et la radio.

Victor connait Louvain-la-Neuve ainsi que Villers-l’Evêque, le village de ses parents, en long en large et en travers. Il n’y a pas une rue qu’il n’a pas empruntées pour ses nombreux déplacements : aller au secrétariat des étudiants, en cours, à la gare, boire un verre, rendre visite à ses parents ou tout simplement se balader dans la campagne. Porthos est donc le bienvenu pour l’accompagner dans toutes ses péripéties.

Victor a pris le temps de peser les pour et les contre avant d’officialiser sa demande de chien-guide. En effet, même s’il en avait envie, il redoutait que les contraintes prennent le pas sur tous les apports positifs du chien-guide. Il a longuement discuté avec les utilisateurs de chien-guide avant de prendre sa décision.

Maintenant que son binôme à quatre pattes a rejoint son quotidien, ce n’est que du bonheur. La présence de Porthos à ses côtés est encore plus positive que ce qu’il pensait, et les contraintes qu’il craignait n’en sont plus avec une bonne organisation. Porthos lui apporte de la fluidité dans ses mouvements, de la vitesse, et lui donne également envie de sortir plus souvent.

Aujourd’hui, Victor et Porthos forment un binôme prometteur, nous n’avons aucun doute concernant la réussite de la certification !

Arc-en-Ciel asbl : récolte de matériel scolaire

Depuis 2016, Arc-en-Ciel organise une récolte de matériel scolaire à destination des enfants de ses associations membres (Maisons d’accueil et d’hébergement, Écoles de Devoirs, Maisons de Jeunes). L’économie faite, grâce au matériel reçu, pourra être imputée au budget consacré aux loisirs des enfants. Cette année, la récolte se déroule jusqu’au 14 juillet.

Vous souhaitez participer ? Apportez du matériel scolaire neuf ou de très bonne qualité dans un des magasins de jouets Fox & Cie (pour trouver le magasin le plus proche, c’est par ici) ou directement dans les bureaux d’Arc-en-Ciel (41, rue du Bien Faire – 1170 Watermael Boitsfort). Crayons gris et de couleurs, marqueurs, fluos, bics, taille-crayons, lattes, ciseaux, cahiers, plumiers, cartables, etc. Tout est le bienvenu !

Plus d’infos sur notre site www.arc-en-ciel.be